Rechercher Titre/Auteur :



ACCUEIL




NOUVEAUTÉS




À PARAÎTRE




TITRES GRAND FORMAT




SW POCHE




AUTEURS




ACTUALITÉS




REVUES DE PRESSE  




RENCONTRES




RIGHTS/ÉTRANGER,
POCHE, CLUB




LETTRE
D'INFORMATION




CONTACT



Revue de presse Jackie (SW Poche)
Kelly Dowland

 

Presse écrite

« Impossible de ne pas craquer devant cette nouvelle collection si élégante et sobrement signée SW Poche. Quatre grandes auteures inaugurent la série : Nuala O'Faolain (On s'est déjà vu quelque part ?), Yanick Lahens (Dans la maison du père), Kelly Dowland (Jackie) et Zahia Rahmani ("Musulman" roman). On connaît Sabine Wespieser pour ses choix de textes de qualité. Avec l'Irlandaise Nuala O'Faolain, que l'éditrice a fait connaître en France, auteure de L'Histoire de Chicago May (prix Femina 2006), on plonge dans les souvenirs d'une femme, née à Dublin dans une famille catholique et austère, qui parle de son désir de liberté. De la talentueuse Haïtienne Yanick Lahens (prix Femina 2014 pour Bain de lune), elle a retenu son premier roman. Quant à Kelly Dowland, elle relate les souvenirs heureux d'une musicienne new-yorkaise avec sa grand-mère centenaire. Enfin, Zahia Rahmani, et son roman plein de fougue, crie sa quête d'identité, renoue avec sa langue maternelle, le berbère et non l'arabe. Quatre petits bijoux, compagnons indispensables de vos vacances. »

« Spécial poches, on adore : Les livres de poche de Sabine Wespieser », Anne Michelet, Version Femina, dimanche 26 juillet 2015

Lire tout l'article au format PDF


« L'éditrice Sabine Wespieser collectionne les prix – de Bain de lune de Yanick Lahens (Prix Femina 2014) à Amours de Léonor de Récondo, (Grand Prix RTL-Lire, Prix des Libraires 2015). Et on aime collectionner ses livres… Les sobres et élégantes éditions de poches (SW), qui sortent en mai, devraient ravir les aficionados de son fin catalogue. Au menu : Nuala O'Faolain (On s'est déjà vu quelque part ?), Kelly Dowland (Jackie), Yanick Lahens (Dans la maison du père) et Zahia Rahmani ("Musulman" roman). »

Voir l'article original

« Wespieser en poches », Philippe Chevilley, Les Échos, jeudi 7 mai 2015

Lire tout l'article au format PDF


Coup de cœur des libraires

« L’auteure nous livre ici un journal bourré d’humour, de réflexions à propos de la vie avec une écriture fluide et contemporaine. Un très bon roman qui ne répond qu’à un unique but : nous émouvoir ! »

Voir le site

Coup de cœur d'Ayla Saura, Nouvelle Librairie Sétoise (Sète)


« Kelly Dowland, joueuse de tuba trentenaire, commence à écrire un journal au moment où sa grand-mère centenaire s’approche de la mort. Elle parle avec humour et tendresse de sa vie, de sa famille, de ses amis musiciens, de ses copines… et bien sûr de Grand’ma.
Un court récit émouvant et plein de liberté, qui inaugure parfaitement la nouvelle collection de poche de Sabine Wespieser. »

Coup de cœur de Serge Wanstok, « Été 2015 : la sélection des libraires », librairie La Galerne (Le Havre)

Lire tout l'article au format PDF


« Tellement décalé, tellement drôle ! »

Coup de cœur de la librairie Les Arpenteurs (Paris IXe)


« Un texte génial, d'une grande drôlerie ! »

Coup de cœur de la librairie Mollat (Bordeaux)


« Bon, les gars, je vous le dit tout net : avec Kelly Dowland, ça déménage ! Mais l'émotion et la tendresse ne sont jamais loin… »

Coup de cœur de la librairie La Mandragore (Chalon-sur-Saône)


« On fait que passer, les gars…
Petit texte brut et cynique, un brin morose. Surprenant de spontanéité, mais d'une grande justesse sur la vie… et surtout l'approche de la mort. Étonnant ! » 

Coup de cour de la librairie Passages (Lyon IIe)


« Journal des derniers jours d’une grand-mère adorée, Jackie (éditions Sabine Wespieser poche) est le très court récit de Kelly Dowland elle-même sur la fin de vie de sa chère Grand’ma.
À travers ces chroniques quotidiennes, Kelly évoque Joe, son compagnon comédien spécialiste de Shakespeare, Elton, son fils de six ans déjà étonnamment philosophe, son père atteint d’Alzeihmer, sa mère bientôt orpheline ; et évidemment ses souvenirs de Grand’ma, femme libre, centenaire et aventurière à ses heures. C’est avec beaucoup de tendresse et de simplicité que Kelly peint toute sa vie et ses personnages, avec une mention toute particulière à l’évocation de son métier de joueuse de tuba dans un orchestre new-yorkais ainsi que de ses collègues.
Absolument pas écrivain, Kelly Dowland a décidé, sans probablement trop y réfléchir, de tenir ce journal jusqu’au décès de sa grand-mère qui va succomber à une embolie pulmonaire, suite à une longue agonie. Continuant sa petite vie de mère, femme et joueuse de tuba, Kelly se raconte avec un humour exceptionnel et une tristesse pudique qui envahit doucement le récit alors que la mort de Grand’ma approche.
Un texte éclair unique. »

Voir le site

« Journal d'une vie avant mort annoncée », Marie-Aurélie Buffet, blog Ces mots-là, c'est Mollat, librairie Mollat (Bordeaux), jeudi 21 mai 2015


Coup de cœur de la librairie Coiffard (Nantes)


« Kelly Dowland, joueuse de tuba dans un orchestre symphonique écrit son journal, mêlant son quotidien aux souvenirs de sa grand-mère centenaire, Jackie, en fin de vie.
Un récit drôle, dynamique et touchant. »

Voir le site

Coup de cœur de Marie Nawrot, librairie 47° Nord (Mulhouse)


« Jackie, Grand’ma, a cent un ans. Elle veut mourir mais elle n’y arrive pas. Depuis dimanche, elle a une embolie pulmonaire. Alors Kelly, sa petite-fille, a décidé d’écrire jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’elle ferme les yeux. Et clac. Elle est off. OFF. Malgré la situation, cette blonde excentrique n’en perd pas pour autant son humour ravageur. Passant en revue souvenirs, anecdotes quotidiennes et réflexions plus ou moins métaphysiques, elle croque son entourage. D’un plume impétueuse, elle épingle toutes leurs vertus. D’un ton plein d’empathie, elle détrône leurs travers. Un récit qui aurait pu faire pleurer, mais qui fait mourir de rire ! »

Voir le site

Coup de cœur de la librairie Le Square (Grenoble)

Lire tout l'article au format PDF


Presse Web

« J’ai choisi un minuscule livre, absolument, absolument, ABSOLUMENT incontournable ! Si, si, vous allez voir, il vous le faut. Il s’agit de Jackie de Kelly Dowland.
L’auteure, Kelly Dowland raconte ses souvenirs avec sa grand-mère centenaire et son quotidien de délicieuse blonde new-yorkaise, mère d’un formidable petit garçon, Elton, fan de lego et de Star Wars… Elle a 36 ans et quelques cheveux blancs, joue du gros doré (son tuba) et depuis l’annonce de l’embolie pulmonaire de sa grand-mère, décide d’écrire chaque jour, histoire qu’on se marre un peu.
Elle tient son journal, suspendue aux nouvelles de son aïeule, qui, un jour va mieux et un autre s’affaiblit. 
Elle raconte avec humour, et dans un langage pas tout à fait politiquement correct son lien d’amour avec Jacky, toute cette merde de fin de vie, mais aussi ses aventures, son homme, son boulot, sa maternité, ses parents, ses rencontres, ses copines, ses souvenirs, ses amours… Avec une émotion rare et précieuse qui prend le pas au fil des pages…
Une histoire minuscule faite de petits bouts de vie, de pensées, de souvenirs, de petites joies et de gros chagrins, de bouts d’enfance, de morceaux de vie… Une histoire de départ, de bouleversements… Avec un optimisme jamais forcé, malgré le sujet grave et douloureux du récit qui s’inscrit dans la vie ! Parce que la vie est devant nous, les gars, quoi qu’on fasse, quoi qu’il se passe…
Un tout petit livre (qui tient dans un sac à main ou une poche, et qu’on peut trimballer partout !) qui se lit dans un souffle, entre rire et émotion, humour et tendresse ! Et pour 7 euros il serait vraiment dommage de s’en priver !
Ah, vous dire aussi, que ce délicieux ouvrage s’ouvre sur une citation de John Fante, tirée de Demande à la poussière, un de mes livres chéris de tous les temps, gage du goût très sûr de cette écrivaine ! À découvrir, j’vous dis ! »

Voir l'article original

Blog Dans la bibliothèque de Noukette, vendredi 29 mai 2015



 

© swediteur.com 2007