Rechercher Titre/Auteur :



ACCUEIL




NOUVEAUTÉS




À PARAÎTRE




TITRES GRAND FORMAT




SW POCHE




AUTEURS




ACTUALITÉS




REVUES DE PRESSE  




RENCONTRES




RIGHTS/ÉTRANGER,
POCHE, CLUB




LETTRE
D'INFORMATION




CONTACT



Revue de presse Rendez-vous à Parme
Michèle Lesbre

 

Presse écrite

« Qu’elle nous fasse voyager en Transsibérien (Le Canapé rouge, 2007) ou entendre les éléments (Écoute la pluie, 2013), Michèle Lesbre a le don de viser juste pour toucher pile. Son nouveau roman, ode au théâtre et balade italienne, ne déroge pas à la règle. Un condensé (99 pages) de beauté. »

« Rentrée d'hiver, 7 livres capitaux : La pépite », Anne Smith, Elle Oriental, février 2019

Lire tout l'article au format PDF


« […] Les époques se superposent, tel un mille-feuille au goût si doux de mélancolie. Il n'y a pas d'âge pour aimer ou pour regarder la vie qui passe. Michèle Lesbre célèbre la délicatesse des mots, choisis avec soin, et des émotions jaillissant par petites touches surprenantes. »

« Chemins stendhaliens », Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo, vendredi 18 janvier 2019

Lire tout l'article au format PDF


Coup de cœur des libraires

« Monter dans un train et partir à Parme (ou ailleurs…) avec Michèle Lesbre, c'est s'offrir une parenthèse de douceur et d’intelligence.
Dans les livres de Michèle, il y a toujours un voyage, des souvenirs, des livres et des hommes. Cette fois-ci c’est le théâtre qui sera notre fil conducteur, les hommes de théâtre, les salles de théâtre, les textes de théâtre, tout cet univers fragile et fort à la fois, qui a souvent permis de dénoncer, de critiquer, de faire bouger les idées, des notions importantes pour l’auteur, femme engagée et militante. Et quand l’amour et le désir s’en mêlent, le voyage devient une histoire pleine de lumière et de possibles, une histoire qui nous donne de l’espoir et l’envie de s’ouvrir au monde… »

Coup de cœur de Coline Hugel, librairie-café Le Bateau Livre (Pénestin)


« […] Rendez-vous à Parme est un voyage gigogne : l’escapade en Italie, pèlerinage profane et rendez-vous in absentia, ramène Laure à une rencontre singulière dont le souvenir était enfoui et qui a laissé une empreinte très douce dans son cœur de jeune fille. Elle ranime les heures passionnées, lumineuses et parfois douloureuses, passées à apprendre les textes, à les déclamer et à les incarner, sous la férule d’un Léo intransigeant qui avait fondé, au lycée, une petite troupe de théâtre. Elle esquisse enfin un voyage à venir, celui qu’initie la frêle éclosion d’un nouvel amour.
Ce récit, dont l’intrigue ténue et resserrée se déploie en filigrane pour qui lit au-delà des lignes, est peuplé de fantômes qui sont des phares : ceux des hommes qui ont joué un rôle essentiel dans la vie de Laure, qui l’ont nourrie, inspirée et élevée, qu’ils soient de chair et d’os ou d’encre et de papier. L’auteur y met en scène les toiles irisées que tissent, souvent à notre insu, les mots des écrivains, les liens invisibles mais indéfectibles et puissants, que nouent les œuvres entre les lecteurs, qu’ils soient proches ou non – mais ne l’est-on pas, proche, et peut-être intimement, quand on aime les mêmes livres ?
Cette élégie, qui chante les chatoyances du souvenir et du désir, charme autant par son propos que par la voix qui la porte : celle de Michèle Lesbre, délicate et feutrée, qui s’incarne dans une écriture concise et dense, toute en finesse et en subtilité. »

Voir le site

Coup de cœur de la librairie Point virgule (Namur, Belgique)



 

© swediteur.com 2007